Share

célébration de la Journée Cheikh Ahmadou Bamba partout dans le monde

Partagez

bamba day nation uniCette année 2015 a été l’apothéose avec la célébration de la Journée Cheikh Ahmadou Bamba à RIO de Janeiro. Aucune partie du Globe, n’a pu résister à la beauté du message de Paix du Fondateur du Mouridisme. De Casablanca a Johannesburg, d’Oslo à Las Palmas, de Tokyo à Beijing et de New York à Montréal, les journées dédiées au serviteur du Prophète (Psl) ont été organisées par ses disciples dans leur pays hôte et ceci, en parfaite communion avec les autorités et populations locales.
L’Amérique du Nord connu par ses métropoles, a été l’un des précurseurs de ces magnifiques retrouvailles; c’était en 1987 que Cheikh Mouhamadou Mourtada, fils cadet du Cheikh a foulé pour la première fois le sol américain; ce fut des lors du premier «  BAMBA DAY  », un an plus tard David Dinkins, maire de de New York, en compagnie de personnalités politiques de l’époque (David A. PATTERSON, sénateur et Charles B RANGLES, membre du congrès), proclama le 28 JUILLET Journée Cheikh Ahmadou Bamba. Et depuis lors, elle s’est prolongée comme une traînée de poudre dans toutes les autres villes des Etats Unis jusqu’à toucher Montréal qui a célèbré sa première en 2005  sous la houlette de Sergine MAME MOR MBACKE qui a repris haut le flambeau après que son illustre père Cheikh MOURTADA a rejoint les cieux (Qu’Allah sois satisfait de son œuvre), cette année là, il signa même le fameux livre d’or de la Ville de Montréal.
Cependant, il faut noter que cette exportation du message de paix, de concorde, d’amour, de dévotion et de travail, n’a été possible que par la mise en place de structures communément appelé Dahiras, qui sont des hauts lieux d’intégration culturelle et sociale servant entre autre de courroie de transmission entre Touba et la Diaspora Mouride. La mise en place de ces cercles d’élévation spirituelle a permis dans les environnements occidentaux de stabiliser certains quartiers chauds comme ce fut le cas de Harlem à New York, mais aussi et surtout de vulgariser le vrai visage de l’Islam qui subit toutes sortes d’attaques à la fois mesquines et miteuses.
Le message du Saint Homme de Touba se voit devenir plus qu’un produit local, un arcane prompt à enjoliver le visage de la Religion du Prophète Mohamed (Psl) dénigré à travers tous les médias qui sont dépassés par l’envergure et l’affluence qu’il suscite chez les Jeunes en quête de repères. L’Islam est devenu par la grâce de DIEU, la  première religion du monde, avec ses 1.322.000.000 de fidèles.
Avec tout cela, le défi s’avère théâtral et gigantesque, car il nous faudra au delà de ces regroupements mourides d’Outre-mer, véhiculer le message de Cheikh Ahmadou BAMBA qui a toujours professé que cette voie “n’est point une confrérie qu’il a fondée, mais plutôt la voie qu’avait scrupuleusement suivie le Prophète Mohamed (Psl) et ses compagnons qu’il a trouvée flétrie et qu’il devait
rénover dans toute son originalité “.
Mourides, nous avons la lourde charge de partager cet appel du sauveur de l’humanité qui dans MOUHAIBOU NAFIH a tendu la main à tout un chacun en disant « Ô peuple de la terre ferme ! Ô peuple des mers ! Accourez à l’Excellent (Prophète) Qui est un océan de générosité. »
Cette déclaration ne laisse plus aucune équivoque sur le Mouridisme dont l’essence reste un message revificateur de l’Islam.

Dieuredieuf Serigne Touba
Diarawlak Mame Cheikh Ibrahima FALL

Qu’Allah Veille sur toute La Communauté de Mouhamed et dissipe leurs peines

Mohamadou Manel FALL
Chercheur Mouride À Montreal-Quebec
politiquementmouride@gmail.com
princemanel.unblog.fr

Leave a Comment