Cheikh Ahmadou Bamba et la fidélité à la Sunna du prophète Muhammad

Jean Pierre Mulago

0

Le mot « musulman » veut dire « soumis » à Allah. Cette soumission sans condi-
tions rassemble tous les fidèles de la voie tracée par le prophète Muhammad. Cepen-
dant, très tôt après la mort du Prophète, tout en préservant l’essentiel de la foi, di-
verses tendances se sont manifestées au sein du monde musulman. Quelle que soit la
voie poursuivie (shi’isme ou sunnisme), la foi et la soumission à Allah restent insépa-
rables. Les ahl al-sunna sont les « gens de la tradition » par opposition à ceux qui ne
considèrent que la stricte lettre du Coran (Shiites et Kharijites). Les sunnites d’Afrique
noire suivent essentiellement l’école juridique mâlikite qui est plus consensualiste.
Dans cette école domine « un effort pour unir par consensus des savants de chaque
époque (ijmâ), raisonnement par analogie (quiyâs), jugement personnel du prudens
(ra’y), recours éventuel aux coutumes extra-islamiques (‘urf), dans un souci de servir
l’intérêt général (maslaha)9 ».
L’islam prôné par Cheikh Ahmadou Bamba est le prolongement négro-africain
du sunnisme almoravide. L’ouverture juridique de cette école pavera la voie à la
fondation du mouridisme qui se situe dans la ligne soufie transmise par la confrérie
qadiriyya10. Fidèle à cette tradition soufie, A. Bamba a encouragé ses fidèles à accor-
der la priorité à l’éducation, à la récitation du Coran, à l’étude de la Loi islamique,
aux mathématiques et aux langues. Lui-même est reconnu comme un grand intellec-
tuel musulman qui a laissé plusieurs écrits en arabe. Il maîtrisait les doctrines ma-
jeures de l’islam sunnite et les écrits soufis. Ses poèmes et commentaires du Coran
sont en accord avec la pensée islamique11. L’érudition d’A. Bamba et sa profonde spi-
ritualité lui vaudront le respect de ses pairs et même du pouvoir colonial.
Source : Les mourides d’Ahmadou Bamba
un cas de réception de l’islam en terre négro-africaine
Jean-Pierre Mulago
La théorie de la réception
Volume 61, numéro 2, juin 2005

Leave A Reply

Your email address will not be published.