Share

Magal Darou Mouhty 2016 cette année sera le premier sous l’ére Serigne Abass Mbacké; Longue vie et sante de fer.

Partagez

mame thierno

Magal Darou Mouhty 2016 cette année sera le premier sous l’ére Serigne Abass Mbacké l’actuel khalife de Borom Darou longue vie et sante de fer.
Magal Darou Mouhty commémorant l’anniversaire de la rencontre historique entre Serigne Touba Khadimou Rassoul et son frère cadet Mame Thierno Birahim Ndamal Darou.
Les Mourides se donnent rendez-vous à Darou Moukhty, le 23 Mai, pour se rappeler la première rencontre entre Mame Thierno Birahim et Cheikh Ahmadou Bamba au retour d’exil après 7 ans et 9 mois au Gabon dans la forêt équatoriale de ce dernier. C’était (11 Novembre 1902)Dans l’hagiographie mouride, ce magal occupe une place importante. C’est, selon certains historiens, le second plus grand événement chez les mourides après le grand magal de Touba célébré les 18 Safar.

Les retrouvailles entre les deux hommes revêtent un caractère symbolique hautement significatif d’une relation fraternelle entre un marabout et son disciple suite à un service rendu. Le service en question et celui d’avoir su protéger et prendre en charge toute la famille de Serigne Touba pendant que celui-ci était entre les mains du colonisateur. Mame Thierno Birahim, né à Porokhane, le jeudi 15 du mois lunaire de  » Rabbi al awwal  » de l’an  » charfadji  » c’est à dire 1283 de l’Hégire, 1863 du calendrier grégorien, entretenait des relations historiques avec son frère.

Fils de Sokhna Faty Issa Diop, Mame Thierno avait très tôt fait son acte d’allégeance auprès de celui qui était appelé « le marabout du Baol ». Lhomme reçut une solide formation religieuse de la part de Serigne Touba avant de se retrouver sous la tutelle de Cheikh Birama Diakhaté. Il se rendit, ensuite, à Makala, auprès du célèbre jurisconsulte Serigne Khaly Madiakhaté Kala pour étudier la prosodie. Grand soufi et éminent agriculteur, Mame Thierno Birahim étonnait son monde par la clarté de sa parole et la pertinence de ses prêches. Toute sa vie durant, il s’est consacré à adorer Dieu et à travailler pour son marabout. C’est en 1912 qu’il reçut l’ordre de Cheikh Ahmadou Bamba d’aller fonder Darou Moukhty. Ce qu’il fit malgré la petitesse des moyens et l’éloignement de la terre désignée.
A Darou Moukhty, la dernière lettre que Serigne Touba a adressée à Mame Thierno Birahim demeure l’une des pièces les plus importantes que la ville garde jalousement. Dans le texte, le Cheikh disait (traduite par des exégètes mourides « Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux… Dès que ton regard se posera sur ces mots, sois persuadé que leur auteur est pleinement satisfait de toi, d’une satisfaction que rien ne pourra plus gâcher. De même, l’auteur a sollicité auprès de Dieu le Tout Puissant des faveurs que tes semblables t’envieront. Réjouis-toi alors, et ne doute point que tu obtiendras ces faveurs de Ton Seigneur par mon intermédiaire. Dieu est le garant de mes propos. « Que peut-on demander de plus lorsqu’on reçoit une telle assurance de l’incomparable Khadimou Rassoul ? On peut dire que ces grâces que Dieu lui a octroyées par l’entremise de Serigne Touba se sont étendues à ses successeurs qui se sont tous montrés à la hauteur de l’héritage spirituel qu’il a laissé;
A la disparition de Mame Thierno Birahim MBACKE en 1943 (jeudi 24 ème jour de chacbân de l’an Bassesachoun),

Cheikh Mouhammadou Awa Balla MBACKE Première khalife de Mame Thierno

son fils aîné Cheikh Mouhammadou Awa Balla MBACKE reprit le flambeau. Il s’est entre autres employé à améliorer les conditions de vie des populations. Par exemple, en 1949, il a obtenu de l’administration coloniale l’installation d’un forage qui permit d’assurer un approvisionnement correct en eau potable de la localité.
Pour honorer la mémoire de son valeureux père, Cheikh Mouhamadou Awa Balla MBACKE réhabilita la demeure de dernier et donna un éclat particulier à MAQAMA IBRAHIMA, l’endroit où Mame Thierno faisait ses retraites spirituelles. Ensuite il fit construire BAÏTYL MAHMOUR, le magnifique mausolée où les fidèles se pressent avec ferveur pour rendre hommage au saint homme et demander des grâces à Dieu, au nom de sa baraka.

Serigne Abdou Khoudoss MBACKE le deuxième khalife de Mame Thierno

En 1982, lorsqu’à son tour Cheikh Mouhamadou Awa Balla MBACKE rejoignit son père auprès de Khadimou Rassoul, Serigne Abdou Khoudoss MBACKE prit le relais. Avec lui Darou Mouhty est devenu une grande métropole dotée de toutes les commodités de la vie moderne : centre hospitalier bien équipé, nouveaux forages, écoles coraniques de grande renommée etc.
Serigne Abdou Khoudoss MBACKE, rappelé à Dieu pendant le Magal de TOUBA de l’an 2003, a laissé le souvenir d’un serviteur dévoué de la Foi et dont la seule préoccupation a été de ramener les disciples à Dieu.

Serigne Cheikh Mbacké Khady Troisième khalife de Mame Thierno de 2003 a 2016

Un homme de DIEU qui a perpétué l’œuvre de son père Mame Thierno Birahim et de ses prédécesseurs; Ce chef religieux qui est dune sobriété sans égal, marque pour léternité la mémoire de tous les Sénégalais en Général et des Mourides en particulier avec la réalisation de ce chef-dœuvre qui est la transformation et lextension de la grande mosquée de Darou Mousty.
Pour cela, il fallait un courage et une pugnacité qui nont dégal que la personnalité de ce guide religieux.
Serigne Cheikh Khady Mbacké, a été rappelé à Dieu mercredi 6 janvier 2016; Digne représentant de Mame Thierno Birahim.

Serigne Abass Mbacké Quatrième khalife de Mame Thierno longue vie et sante de fer

Présentement, c’est Serigne Abass Mbacké l’actuel khalife de Borom Darou longue vie et sante de fer. qui a en charge la gestion du legs de Mame Thierno Ibrahima Faty. Et, c’est avec sagesse et dévotion qu’il assume son mandat sacré.

Leave a Comment